Expos&Co



Les amants du tableau bleu Laure Simoneau

Sculpture en fil d'acier martelé Hauteur : 59 cm

 

  • Au fil de l’homme

 

   Laure Simoneau a trouvé son chemin. Elle suit le fil. Elle innove, laisse exprimer sa sensibilité, recherche une certaine légèreté. Le fil d'acier recuit, martelé, écrasé et soudé à l'argent, change peu à peu d'aspect. Le vide prend existence et transmet l'émotion. Laure travaille sur l'humain, sur la féminité et la maternité, qui demeurent ses thèmes de prédilection. Le mot "fildefériste" correspond tout à fait à l'artiste. Le fait qu'il veuille dire "funambule" représente ce qu'elle veut justement exprimer : le côté magique de celui qui marche dans les airs. Pour accompagner les sculptures de Laure et suivre le fil conducteur, on ne pouvait guère trouver mieux que l'humanité tendre et lumineuse des peintures de Maryline Mercier et l'énigmatique, onirique perfection des tableaux de Michel Plaisir, dont le maxi-réalisme nous donne à découvrir les surprenants portraits d'une jeunesse éternelle. Dans des styles forcément différents, c'est tout naturellement qu'ils ont rejoint Laure Simoneau, tous trois parlant exclusivement de l'Homme, au sens générique du terme.

 


          18, rue Ville Close    

          61130 Bellême

Le choix du roi

Maryline Mercier

Huile sur toile 80 x 80 cm

Double Je

Michel Plaisir

Huile sur toile 27 x 35 cm

 



  • Un herbier de porcelaine…

 

  Depuis toujours Murielle Joubert perçoit le végétal comme une source d’inspiration infinie, un monde vivant riche et périssable dont l’aspect résulte du perpétuel équilibre du mouvement cyclique des saisons. Au château de La Roche-Guyon, la plasticienne pose son regard et sa sensibilité sur l’univers de la graine, dans sa diversité de formes et sa « promesse de vie ». Cette profusion d’enveloppes qui cachent en elles tant de secrets - « maillons d’une chaine ininterrompue où l’intérieur ira à l’extérieur, éternel recommencement pour devenir plein avant de n’être plus que vide » -, est une incitation à la curiosité pour redécouvrir plus intimement une Nature multiple que l’on regarde sans la voir, que l’on connaît sans savoir. Une nature qui nous nourrit et sans laquelle nous ne serions pas… Au fil des saisons, Murielle Joubert a collecté dans le Potager-fruitier des formes végétales pour mettre en scène, au final, plus de 700 pièces de céramiques. Chacune met en avant la richesse de la biodiversité. La scénographie reflète l’aspect sacré et fragile du monde végétal. Les pièces maîtresses sont un herbier de porcelaine et un répertoire de graines en céramique. L’exposition Les Voyageuses est le clin d’œil d’une artiste à l’histoire des plantes mêlée à celle des hommes, en particulier les botanistes-voyageurs. L’exposition peut se comprendre comme un parcours poétique et comme un questionnement philosophique sur notre rapport à l’environnement et notre devenir commun.

 

  • Du 20 juillet au 24 novembre 2019


1947-Femme au poêle

            Huile sur toile

           181 x 128 cm

1981-Autoportrait 21

            Huile sur toile

           116 x 81 cm

1991-Les clowns musiciens-

         La danseuse   

            Huile sur toile

           230 x 430 cm

  • Bernard BUFFET

          (1928 - 1999)

 

  Cette année, le Centre d’Art et d’Histoire du Château de Vascoeuil, à l’occasion du 50e anniversaire de son ouverture au public, consacrera toute sa saison au peintre Bernard Buffet pour le 20e anniversaire du décès de l’artiste. Grâce à la collection du Fonds de Dotation Bernard Buffet, cette exposition exceptionnelle réunira des huiles, des gravures, et des lithographies. Ouverte du 13 avril au 20 octobre 2019, elle constitue l’un des événements culturels incontournables de l’année en Normandie. Un grand artiste revisité.

 

 

Un langage sans pareil

 

  Quels que soient la technique et le support utilisés, une oeuvre de Bernard Buffet se reconnaît entre mille par l’étirement particulier du trait soulignant le contour des corps ou des objets qu’il dessine sans repentir. La gravité de ses visages et sa manière d’exagérer certains détails nous font ressentir l’inquiétude et la tension intérieure des êtres qu’il aborde d’un geste maîtrisé à l’extrême : chez lui, regards et postures hiératiques sont autant d’expressions de l’âme blessée, délaissée ou tourmentée des hommes. Il y a du Don Quichotte en lui. Qu’elle se fasse caresse ou coup de griffe, sa signature s’avère d’un tranchant redoutable.

 

 « Bernard est extraordinaire… Nous ne nous quittons pour ainsi dire jamais ; parfois, j’ai l’impression de tout connaître de lui ; et pourtant, il reste secret. C’est un tueur d’ennui. L’inattendu coule dans ses veines. Il ne cherche pas à surprendre. Il est surprenant sans même en avoir conscience. »

                                                                                                        Annabel Buffet (D’amour et d’eau fraîche)

 

 

  • Jusqu’au 20 octobre 2019

1965-Delphiniums et ombelles

            Huile sur toile

           89 x 130 cm

 

1975-Château de Vascoeuil

           Encre de Chine sur papier 50 x 65 cm

           © ADAGP, Paris 2019

 

1950-Nature morte aux poissons

             Huile sur toile

            97 x 195 cm

 




  • Exposition de photographies de Rachel Lévy

 

C’est dans le cadre d’une résidence en 2018 au château de La Roche-Guyon que Rachel Lévy a tourné son regard vers la terre nourricière et vivante du potager-fruitier du château, la photographe présentera une douzaine de photographies de grands formats montrant un regard différent sur cette terre fertile née du travail du jardinier et plus particulièrement du compost qu’il enrichit de débris de végétaux et de fleurs. Ce potager historique de près de 4 hectares reconstitué selon son plan d’origine du XVIIIème siècle est labellisé « jardin remarquable ». Il associe un jardin de légumes et un jardin fruitier dans lequel une grande diversité de légumes, fruits et fleurs sont cultivés sans aucun pesticide ni produit chimique. Végétaux, micro-organismes, insectes, oiseaux, en constante interaction, créent un écosystème naturel. Depuis 2013, grâce à cette approche et au travail des jardiniers du château de La Roche-Guyon et ceux issus du chantier d’insertion, la production du potager-fruitier est certifiée AB (Agriculture Biologique).